• Marine André

Ces mots-là


Pour la première fois

Sortis de peur-cachette

Les voici ces mots là

Suspendus toi à moi

Use-les

Fais les tiens

Répète moi encore

Jusqu'à ne plus faire sens ces mots qu'on a donné

Il faut bien l'avouer

A

D'autres

Hier encore

Sans vraiment y songer

Ou en y songeant trop

Mais sans décortiquer

Use-les

De ta langue

Claque-les sur ma bouche

Suicide le silence par ces mots importants

Qui sonnent aussi légers

Qu'un orgasme d'amants

Qui sont aussi sacrés

Qu'éternels

Sacrements

Use-les

Ces mots là

Que chacun croit comprendre

Mais qui se définissent

Seulement par

Nos baisers

Les nôtres uniquement

Les nôtres entièrement

Nos caresses associées

Nos ébats passionnés

Ma langue sur ton gland

Tes dents prenant mon cou

Nos ventres qui s'appellent

Et nos peaux écorchées de trop

S'entre-choquer

Nous les disons vraiment

Pour un enfin vraiment

Nous les rendons réels

Et nous les incarnons

Sans même les prononcer

Sans plus même les taper

Use les

Ces mots là

Fais les vieillir trop vite

Qu'ils ne s'entendent pas

Qu'ils ne se trouvent plus

Alors invente moi

Ce qui ne

Veut rien dire

Ou rien que pour nous deux

Mais qui crie encore mieux

Notre connexi-on

Que tu es ma maison

Mon antre

Qui rend libre

Ma prison

Qui libère

Mes murs des interdits

Qui construisent les possibles

Qui apaisent tout aussi

Le non encore visible

Use-les

Ces mots là

Demain je suis à toi

Demain tu es à moi

Je t'aime

Tu sais déjà

#amour #sourire

Posts récents

Voir tout

Nouveau lieu

Pousser Pousser Accoucher des immobilismes Enfanter de ses peurs et Les abandonner Nouveau lieu Vide Plein A tisser soigneusement Comme une

Disparu

C’est drôle Depuis Toi Mon coeur s’est durci Existe-t-il Bat-il encore Que bat-il Le vent Même pas Il faudrait respirer Tu disais Respirer n’a pas ramené ni la Vie ni la Noyade La Vie ce serait bon La