• Marine André

Brûle moi la rétine

Brûle moi la rétine

Et le coeur encore

Pour t'échapper

Encor'

Oublier tes

Peut-être

Enfin


Brûle-moi la rétine

Et la passion aussi

Pour t'effacer obstinément

De mes futurs "Aimer"

De mes verbes "Espérer"

Des Demains de mon ventre qui n'écrit pas sans Toi


Brûle-moi la rétine

Le coeur

Le ventre

Les sangs

L'âme et les émotions

Ecrase mes papillons

Je dois mourir un peu pour mieux ressusciter

Je dois aimer ailleurs pour mieux nous enterrer


Brûle-moi la rétine

Et les photos éparses et bien trop colorées que mon Surmoi avait

Bien joyeusement rangé dans un coin de Projets

Et bien trop égaillé

Bien trop

Trop sublimé


Brûle-moi le reste

Et le reste d'amour

D'empathie

Et d'Espoir

De rêves

Et de croyances

Aussi

De Nostalgie

Brûle le reste

De nous


Oh

Si

Si

Brûle-moi la rétine

Et le coeur

Et le ventre

Si

Si tu m'as un jour

Si tu m'as un jour aimé

Même un peu

Même à moitié

Ou juste si tu as aimé

Si tu sais

Si tu sais

Brûle-moi

Brûle-moi

Car

Vois

Vois

Je brûle trop pour Toi


Posts récents

Voir tout

Nouveau lieu

Pousser Pousser Accoucher des immobilismes Enfanter de ses peurs et Les abandonner Nouveau lieu Vide Plein A tisser soigneusement Comme une

Disparu

C’est drôle Depuis Toi Mon coeur s’est durci Existe-t-il Bat-il encore Que bat-il Le vent Même pas Il faudrait respirer Tu disais Respirer n’a pas ramené ni la Vie ni la Noyade La Vie ce serait bon La