• Marine André

HYMNE A L'EMERVEILLEMENT D'UN POEME EN PRESENT

Tu dis

Disais

Tu dis

Que je ne suis pas ton

Ancre

Ton ancre à toi est ailleurs

Ton ancre à toi est ailleurs

C’est convaincant

D’ailleurs

Je ne peux pas comprendre

Entendre

Tu la tais

Tu la tais


Mais


Je suis ton encre

Je suis Ton encre

Quand tu écris sans rien poser

Et quand tu écris pour de

Vrai

Et ça

Ca

C’est déjà beaucoup tu vois


Ecrire nous donne des ailes

Choisir un mot

Brûler en maux

Panser des maux

Penser des mots

Et si

Si

Si on s’envole

Si on rêve haut

Si on ressent

Fort

Jusqu’au cracher des mots

L’ancre serait trop

Lourd

Trop lourde à supporter

Car l’ancre serait chaîne

Et doit-on être ancré ?


L’encre s’efface

L’ancre se casse

Mais l’encre tâche en liberté

L’encre dessine en peau

En air

L’encre est

Légèreté

Préciosité

Comment ne pas nous l’exprimer

De port en port

De rêve en rêve

De page en page

De deux en deux

Et si

Si

Je suis ton encre aujourd’hui

Alors on a bien le

Temps

De savoir si l’on s’ancrera

Là on s’écrit

Toi et moi


Que ça fait mal de s’envoler

Quand on est né en ailes cassées

Mais ça s’apprend

De décoller

Et de doucement se poser

Quelque soit nos côtés brisés

Malformations enracinées

Plume contre plume

Encre pour encre

La poésie sourit tu vois


Il y a des livres qu’on ne lit pas

Pourtant le nôtre lie tout bas

Des Ohlala

Des Qu’est-ce ça

Des Si délicieux Toi en Moi

Encre-moi

Et tâchons nous souvent les doigts

Sans attendre puisque tout viendra

La peur fera quelques dégâts

Mais seul le présent peut savoir

Quelle sera l’ancre de nos Vas

N’anticipons pas

Ne projetons pas

Parfois

Parfois

L’histoire ne se répète pas

L’Histoire se renouvelle

S’étincelle

Se pucelle

Mais

Promets moi

Dans tes silences sans turbulence

Mais

Promets moi

Si l'histoire nous poussait

A s'ancrer

Toi et Moi

Que tu ne serais pas mon ancre

Simplement nous aurions la même

Et y attacherions nos chaînes

Chacun

Chacun

Que nous puissions s'en éloigner

Et

A Désir

Nous y trouver

Retrouver

Approuver

Pour s'encrer encore

Encore

Pour s'encrer encore

Tâcher sur nos corps

Des mots trop forts

Qu'on ne laverait pas

Et que tu contoureras

Au sépia de tes doigts

Pour tous les jours où ça n'ira pas

Pour la nostalgie et l'au-delà

Et là


Les anges confortent le débat

Déjà

Courtois et doux plus que sournois

Alors Encre en toi

Encre en moi

Foi

Foi


Ecrire nous donne des ailes

Tu vois la Vie est Belle

1 commentaire