Ma Couche nous Poésie

Ma couche écrit des poèmes de nos sueurs

De nos caresses qui la traverse

Des échos de nos non-efforts


Je me lève et

Des recueils entiers

Tous ornés de baisers

De salés éternels

De larmes échappées

Se dessinent sur ma couche


La nuit

Mon corps les lit dans son sommeil

Il les apprend par coeur et les récite encore

Ta bouche lui fait écho et je ne sais jamais qui les dictait à l’autre

Nos souffles en écho

Nos désirs en boussole


Je me lève et

Des rimes embrassées

Courent follement ma peau

Fantômes des esquisses que ta chair a tracé

Mise à exécution

Divines et charnelles

Pures et si impudiques

Eprises acrostiches


Oui

Même quand depuis des heures des jours tu es parti

Les restes de nos

Aime

Deviennent poésie

Et ma couche nous écrit

De sizains se languit

Ma couche nous écrit


Jusqu'au prochain oubli

Du temps et de l'ennui

Muses sont nos étourdis

Ta bouche nous allitère

Ma couche nous Poésie


0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Je veux te signer l'ouïe fermée

J'ai mis ta musique très fort Et mes bouchons d'oreille Parce que ce qui compte Ce sont les vibrations Et pas les notes en bas de page Non ? Je veux te signer l'ouïe fermée

Hécatombe de mots doux

À l'aube de la nuit Ou au soir du matin Lorsque ta langue se perd entre mes Reins Que le plaisir s'y repère bien Alors Là Souvent Nous faisons l'Amour Il a son petit nom à lui que tu n'approuves pas t