• Marine André

Neige


J’ai vu la neige

J’avais quatre ans

J’avais quatre ans

Peut-être

Et

Oui

J’ai vu la neige

C’était la toute

Toute

Première fois

Où je voyais la neige

La Neige

Vraiment

Je la voyais vraiment

Dans ma tête

D’enfant de

Petite

De linotte

Je me suis dit

Jamais

Oh non jamais

Jamais

Je ne veux vivre ailleurs

Que là où tombe la neige

Que là où la neige tombe

Blanche

Douce

Moelleuse

Des paillettes dans le ciel

Friable

Du froid du bout des doigts

Ou même de la langue

Je ne veux vivre ailleurs

Que là où la neige tombe

La neige tombe

Elle est tombe

Ensevelit

Gravit

Elle recouvre la neige

Étouffe le bitume

Si laid

Et la noirceur

La neige

Rend candide

Vierge

Tout paysage

Elle enjolive

Un peu

La neige même lave

Et encore aujourd’hui

Alors que je suis grande

La douce neige est Tombe

Elle est Apaisement

Elle enveloppe

Tout

La neige est Renouveau

Elle parle de Noël

Des feux de cheminée

Des rires des familles

Pas encore séparées

La neige est

Gaie

Jamais mélancolique

Avec ses mille reflets

Aux étoiles

Magique

La neige

Je re-ferai ce voeu

Je re-ferai ce rêve

Je ne veux vivre ailleurs

Que là où tient la Neige

#neige #enfance

Posts récents

Voir tout

Nouveau lieu

Pousser Pousser Accoucher des immobilismes Enfanter de ses peurs et Les abandonner Nouveau lieu Vide Plein A tisser soigneusement Comme une

Disparu

C’est drôle Depuis Toi Mon coeur s’est durci Existe-t-il Bat-il encore Que bat-il Le vent Même pas Il faudrait respirer Tu disais Respirer n’a pas ramené ni la Vie ni la Noyade La Vie ce serait bon La