Masque branlant


Aux ténèbres qui se disent soleil;

Qu'elles trompent ou se convainquent elles-mêmes,

Elles n'éclairent tout de même qu'en rêves. Et puis vient le réveil. Le leur. Celui des autours. Ah. Oh. A leur agonie. A nos libérés. Quel camp, la pitié ? Vaincra la Vérité.


0 commentaire

Posts récents

Voir tout

J’ai pris des photos de ton appartement Avant de fuir à petits pas fébriles Avant de tourner le dos Pour qu’il reste une trace tangible Des jours heureux Qu’ils existaient J’ai volé Depuis le ciel de

Pourquoi être amoureuse n’est pas être amoureux ? Pourquoi être amoureux n’est pas être amoureuse ? Pourquoi ce mot qui devrait avoir le même dénominateur et la même racine, l’Amour, en a pourtant deu

J'ai mis ta musique très fort Et mes bouchons d'oreille Parce que ce qui compte Ce sont les vibrations Et pas les notes en bas de page Non ? Je veux te signer l'ouïe fermée