• Marine André

Je vais bien


L’Heure est venue de

Regarder

En face

En fond

La vérité des

Moi

Rassembler la

Femme

La fière

La tendre

La courageuse

La décidée

Et toutes les autres

Et leur demander

De regarder

En face

En fond

La Vérité

Je vais bien

Chacune d’entre elles

Chacune des vivantes est

Belle

Elles vont bien

Ensemble elles vont bien

Le sourire est là

Grand

Sincère

Plein

La vie est

Pleine

Douce

Folle

Vite

Aussi

Vite aussi

Juste

Comme il faut

Les yeux sont

Eux

Assez secs

Le plus souvent

Calmes

Rieurs

Francs

Les yeux sont à leur place dans le présent

Ils sont là

Ne cherchent ni devant ni derrière

Ils

Regardent droit

Droits

Francs

Les yeux sont secs le plus souvent

Les larmes sont parties

Ou la plupart du temps

Les larmes sont parties

Le joli retentit

Les baisers sont éteints

Les caresses en voyage

Les coeurs qui voudraient les voler

Les rallumer

Sont vains

Les corps qui en ont

Faim

Ne parviennent pas

Jamais

Clairement à leur

Fin

Et ça me va

Et je suis bien

Et je dis non en étant là

Et

Je dis non juste en étant

Moi

En ne prononçant ni mot ni

Tu vois

Je suis sereine je sais tu vois

C’est bon de s’aimer soi

L’amour est devenu paisible

L’amour accepte qu’il est vrai

Qu’il n’était pas attachement

Il ne ment pas

Plus

Il sort

Il reste

Il dure

Il douce

Et

Je suis d’accord

Ca me va

J’en suis belle

J’en suis

A ma place

Retrouvée

Tout en place

Appaisée

On est toujours heureux quand on est amoureux

Que ce soit réciproque ou pas

Que ce soit partagé ou non

On est toujours heureux quand on est amoureux

D’avoir trouvé

Et sans raison

D’une surprise ou d’un on verra

D’un établi ou d’un raté

Et

On est toujours heureux quand on est amoureux

Tout instant est autre saison

Pages aux visages des partons

Sérénité d’anciens pardons

On est toujours heureux

On est toujours heureux

Si on est amoureux

En heure de Vérité

On est à sa place quand on aime avant de trop tergiverser

On est

Vérité

L’Heure est venue de

Regarder

En face

En fond

La vérité

Je vais bien

#amour #liberté #féministe

Posts récents

Voir tout

Nouveau lieu

Pousser Pousser Accoucher des immobilismes Enfanter de ses peurs et Les abandonner Nouveau lieu Vide Plein A tisser soigneusement Comme une

Disparu

C’est drôle Depuis Toi Mon coeur s’est durci Existe-t-il Bat-il encore Que bat-il Le vent Même pas Il faudrait respirer Tu disais Respirer n’a pas ramené ni la Vie ni la Noyade La Vie ce serait bon La