• Marine André

Le ciel en gueule de bois

Le ciel est terne

En gueule de bois

Bientôt

Tu vois

Il vomira


Le ciel a mal a sa caboche

Quoi, qu’est c’qui cloche ?


Paris se tait

La France aussi

Le Monde en conviendrait

On a raté l’essai


Les hommes l’ont tellement violé

Ce ciel

Etouffé

Maltraité

Il voulait reprendre ses ailes

Et l’Univers s’en mêle

Bientôt il nous rendra

Sur la tête

Sur les bras

L’Univers et ses choix

Les oiseaux de fer tomberont

En plomb

Et puis tu sais ils ne volent plus

Déjà


Un jour tout reviendra

Peut-être ceux de chair seront libres à nouveau

Les oiseaux

Ces oiseaux

Et le ciel sourira

Sa peau de bleu

Sans mer

S’épurera

Son air sera caresse

Ivresse dans l’infini

Peut-être


Traîtres

Traîtres

Nous avons tous vu sans broncher

Alors là nous devons cracher

Nos poumons battent pour respirer

Et ?

Et ?


Le ciel a mal a sa caboche

Quoi, qu’est c’qui cloche ?


Le ciel est terne

En gueule de bois

Bientôt

Tu vois

Il vomira



Photo d'accueil de Cyril Romoli

Posts récents

Voir tout

Nouveau lieu

Pousser Pousser Accoucher des immobilismes Enfanter de ses peurs et Les abandonner Nouveau lieu Vide Plein A tisser soigneusement Comme une

Disparu

C’est drôle Depuis Toi Mon coeur s’est durci Existe-t-il Bat-il encore Que bat-il Le vent Même pas Il faudrait respirer Tu disais Respirer n’a pas ramené ni la Vie ni la Noyade La Vie ce serait bon La