Plomb saturnin

Dans la nuit

Eveillé

Tu interroges l’anneau

Figé au sommet de ton

Doigt

Que montre-t-il

L’anneau

L’index d’où il ne faut pas


Il tourne et tourne

Et

Tu demandes au Ciel pourquoi

Toi qui n’y croit même pas

Dans le froid de tes doutes

L’hiver de ton

Ventre

Le soleil de son

Rire

Envolé


Et l’anneau pèse plus lourd alors

Au bout du sommet de ton doigt

Rongé

Le blanc

Il y a du sang qu’on ne voit pas


Le diamant

Lui

Luit

Serein

Comme témoin du temps qui n’est qu’un peu humain

Et

Tu te souviens


Les mots de ta

Douce

Grand-mère

Ou Mamie

Aïeule

Sa main fière qui disait

Tu la donneras à


Tais-toi


Pas de promesse et plus de dulcinée

Ce soir

L’anneau en saturne

Plombe

Et noircit

Durci des souvenirs

Cramés

Plus de coeur dans les

Etoiles


Voile

Des ratés follement gravés

Et pas de nom dans le métal

Tais-toi


Dans la nuit

Eveillé

Tu insultes

Mentalement

L’anneau traître du temps

Figé

Puis à heure voix

Au sommet de ton doigt et aux racines de tes

Aspirations

Tu inspires et

L’anneau des toujours enterrés

Il tourne il tourne

Alors

Tu demandes au Ciel

L’espace


Manqué

0 commentaire

Posts récents

Voir tout