• Marine André

Sourde querelle

Tu regretteras dans cinquante ans qu’on ait pas su garder tout ça

Mais je serai morte

Sûrement

Et puis toi tu ne verras pas


Est-ce que ça t’oppresse le passé

De quelques promesses

Pas tenues

Pour autant ça peut s’arranger

On a qu’à jouer les inconnus



Tu regretteras dans cinquante heures qu’on ait pas su rêver plus fort

Mais je serai perdue

Triste sort

Dans l’océan de tes remords


Est-ce que ça te serre dans la gorge

Comme un métronome

Désaxé

Qui grince en oreille sidérée

Au Royaume de nos ventres morts



Tu regretteras dans six secondes qu’on ait pas trop su s’écouter

Mais je serai fermée

Aux Je t’aime

De ta maladresse abhorrée


Comme quelques accords de guitare

Sur un vin rouge un peu

Tapé

Est-ce que ça te fait regretter

Est-ce que tu sauras regretter

Tu regretteras ou tu tiendras qu’on ait pas su lutter un peu

Mais je serai partie danser

Dans les bras d’un Pays joyeux

Est-ce que ça t’oppresse le passé

De quelques promesses

Pas tenues

Pour autant l’amour peut crever

On avait voyagé vaincus

Tu regretteras dans cinquante ans qu’on ait pas su garder tout ça

Mais je serai morte

Sûrement

Et puis toi tu ne verras pas


Ce fut une sourde querelle que celle

Qui nous tua un lundi soir

L'oreille est belle et la dispute

Qui a perdu

Aux doubles chutes


Tu regretteras dans cinquante ans qu’on ait pas su garder tout ça

Mais je serai morte

Sûrement

Et puis toi tu ne verras pas

Et puis toi tu ne verras pas


Et puit

Toi tu

Noeuds

Verres

Appâts


Pas


Présentation avec photo par Louis DC




Posts récents

Voir tout

Nouveau lieu

Pousser Pousser Accoucher des immobilismes Enfanter de ses peurs et Les abandonner Nouveau lieu Vide Plein A tisser soigneusement Comme une

Disparu

C’est drôle Depuis Toi Mon coeur s’est durci Existe-t-il Bat-il encore Que bat-il Le vent Même pas Il faudrait respirer Tu disais Respirer n’a pas ramené ni la Vie ni la Noyade La Vie ce serait bon La