• Marine André

Extrait de "Mes Elles" - Jeu


Extrait de "Mes Elles", Cabaret - Livret de Marine André.

Festival Avignon Off 2009 et 2010; Théâtre du Petit Gymnase - Paris; tournée.

_______________

MAX : Je sers des bières à l’occasion mais je suis surtout là pour vous écouter.

ETIENNE : M'écouter ?

MAX : Oui, vous, et ceux qui viennent ici avec leurs problèmes. Je préfère que les gens boivent pour se souvenir.

ETIENNE : Pour ma part, je préfèrerais oublier. Le temps d'une soirée. Les femmes, blondes ou brunes.

MAX : Et si, plutôt, je vous proposais un jeu ? Pas celui de boire des bières cul-sec comme quand vous étiez ado. Non. Juste un jeu très simple. Celui des souvenirs. Vous avez bien en mémoire des souvenirs que vous avez partagé avec ces femmes ? Je veux dire d’autres souvenirs, des moments qui vous font sourire si vous essayez d'y repenser. Hé bien je vous propose d'en revivre trois. En vrai.

La règle est simple. Il faut se souvenir de trois instants drôles, frais ou de moments typiques qui vous ont marqué. Chacun avec une fille différente. Pour ça, il faut prononcer à haute voix leur prénom. Hors d’une phrase. Seul.

ETIENNE : Et après ?

MAX : Et après le jeu arrive. Moi, je vous envoie dans un espace un peu ... spécial ...

ETIENNE : Où ça ?

MAX : Aux toilettes.

ETIENNE : !

MAX : Et tout reprend vie, le temps d'un instant ! Votre mémoire devient réalité. Ça vous fait relativiser, comprendre les choses, se rappeler du bon, ...

ETIENNE : Je n'y crois pas une seconde. Je n'ai pas assez bu pour ça. Vous n'allez tout de même pas me faire croire que les femmes que je connais vont prendre vie dans vos toilettes ?

MAX : Essayez.

ETIENNE : ...

MAX : S'il vous plaît. Essayez ! Et attention … il faut bien respecter toutes les règles.

ETIENNE : D'accord. Hé bien, il y a quelque-chose auquel le mot "jeu" m'a fait penser.

Louise.

Une fille que j'ai connue il y a longtemps. Et que je continue à voir. Comme ça. Pour le plaisir. Une fille parfaite parce qu’elle ne m’a jamais rien demandé. Elle n’a jamais posé sa brosse à dents chez moi, elle ne m’a jamais dit "je t’aime". Je lui ai promis de ne jamais la quitter. C’est la moindre des choses. C’est tellement agréable, comme relation !

Exactement comme un jeu !

Louise.

Notre histoire a commencé par un stratagème; un défi qu'on se donnait, étudiants, entre garçons. Le jeu de la : panne d'essence. Oh, c'est simple. Il te faut : une caisse, une fille, une route de campagne paumé, un niveau d'essence bas à l'extrême, et un bidon, mais bien caché. Et dans mon souvenir … le jeu est plutôt intéressant ...

#MesElles #Jeu #Dialogue